La jalousie selon Giulia Sissa

Mi-février, Giulia Sissa nous avait fait l’honneur d’animer une conférence sur le thème « la jalousie » et …j’y étais car pas question de rater la venue d’une telle pointure dans notre ville.

Chercheuse au CNRS en histoire, en anthropologie et en philosophie, elle enseigne à UCLA en Californie.

Son livre vient d’être disponible à la bibliothèque, je l’ai donc emprunté pour aller un peu plus loin sur le sujet.
Le livre est aussi facile et intéressant à lire que ne l’était la rencontre-débat à écouter.jalousie

La jalousie n’est pas un monstre et, si elle avait les yeux verts, ce seraient ceux, magnifiques, d’Ava Gardner. Ce n’est pas une fantaisie ombrageuse et chagrine, une passion cruelle et petite, le symptôme d’une estime de soi défaillante. Et pourtant c’est ainsi, par le blâme et le mépris, que tant de moralistes en ont parlé.

Le point de vu est « rassurant » et sort des chemins battus.
208 pages d’une lecture captivante très étayée + 50 pages de « notes » et références + 12 pages de bibliographie.

Un régal donc, que je vous conseille !

Gentil… bof

Jeudi 17 mars, c’est la St Patrick, donc petite sortie festive. Nous sommes 7 au départ et cooptons 3 connaissances qui passaient par là et une inconnue, sympathique et tout et tout.

Je suis peu bavard, pas trop en tout cas, mais l’inconnue croit bien faire et m’affuble d’un …

on voit que tu es un homme gentil, ça se voit dans tes yeux

Je lui dis gentillement sans en faire tout un plat pour ne pas la vexer que je ne considère pas cette remarque comme un compliment.
Elle me répond avec douceur…

c’est parce que tu as du souffrir et que l’on a peut-être abusé de toi…

On ne s’éternise pas sur la question car le courant passe et je n’ai pas envie de plomber ce bon moment, mais voilà comment je vois le « gentil », c’est-à-dire plutôt à la façon de Jean-Charles Bouchoux mon auteur du moment…

[…] souvent généreux, sincère, aimable et ouvert aux autres, il a d’emblée confiance dans la relation mais fait preuve de naïveté… empathique, responsable, protecteur, aime consoler, rassure, renonce volontiers à son autonomie et à sa dignité, accepte de se soumettre, s’illusionne et persiste dans son investissement affectif…

Bref, rien de réjouissant, je trouve, car je fais une bonne cible…