PN vs DA

Les failles narcissiques complémentaires. Manque chez l’un (DA), crainte de l’abandon chez l’autre (PN ?)

de Scarlett..

On retrouve également le côté addictif derrière toutes les relations toxiques. Pervers narcissiques et « victimes » ont des cerveaux calibrés pour l’addiction. C’est cela qui explique que vous retourniez au casse-pipe encore et encore. Vous êtes conditionnée pour associer les hormones de la récompense avec la présence du pervers. Une fois que cette fusion est opérée, et qu’on n’a pas la force mentale de dire STOP, on en arrive à des extrémités regrettables comme les tentatives de suicide, les maladies psychosomatiques et autres troubles qui affectent une vie.

Pas de jugement dans tout ça car j’ai déjà eu bien du mal à admettre ma DA et mon addiction. Je comprends qu’elle n’aie pas pu quitter le déni. Les exceptions sont très rares et j’y ai cru un moment. Ca existe ! Officiellement elle va très bien… mais cumule seulement les expériences « douloureuses » (tout vient des autres !).

Une mine pour comprendre. Le site de Scarlett.

Merci à ma psy qui m’a fait découvrir (très tardivement) que j’étais « surdoué » ! HPE
Sur le web  voir Raymonde Hazan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *