Les parrainages pour les élections en France

Pour prétendre participer aux élections  il faut recevoir 500 parrainages.
Le filtre des parrainages vise à éviter des candidatures trop nombreuses à l’élection présidentielle et d’écarter les candidatures fantaisistes ou de témoignage.

 

Le régime juridique des parrainages des candidats a été plusieurs fois revu. Il a été modifié en dernier lieu par les lois organiques du 25 avril 2016 de modernisation des règles applicables à l’élection présidentielle et du 29 mars 2021 portant diverses mesures relatives à l’élection du président de la République. En pratique, ce parrainage nominatif permet de faire « chanter » et d’exercer des pressions sur les élus qui seraient tentés de « mal voter »…
La publication de leur nom depuis la dernière présidentielle et l’inquiétude autour de pressions exercées par leurs adversaires. Quand un maire veut, par exemple, refaire un rond-point sur sa commune, il est aidé par une intercommunalité, un département ou une région qui n’est pas forcément de la même couleur politique.
Or, afficher publiquement son parrainage pourrait lui faire perdre des financements essentiels.

Certains maires jouent le jeu pour permettre à chacun d’exprimer ses idées (pour les « gros candidats), certains ont lancés une consultation locale pour accorder leur parrainage, d’autres …roupillent !

Curieux d’en savoir plus sur votre maire, votre département, votre candidat… C’est ICI.

Qui parraine ?

35 086 maires, 577 députés, 348 sénateurs, 1880 conseillers régionaux …. soit 42 000 élus et au 1er mars 2022, date de la dernière publication : 11788 parrainages ont été validés par le Conseil constitutionnel. C’est TRES peu !

En 2017, environ 34% des élus habilités ont effectivement parrainé une candidate ou un candidat (contre environ 36% en 2012). Dans près de trois quarts des cas, il s’agissait d’élus communaux et intercommunaux.

Je partage...