Grippe aviaire et chercheur

Le métier de chercheur c’est de chercher et parfois de trouver. Mais est-il toujours judicieux de chercher ?

Chercher pour quoi faire ? Les pires découvertes ou leurs applications perverties se sont imposées à nous sous couvert de « progrès ».

L’histoire de la lettre d’Einstein à Roosevelt…qui aboutira aux bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki.

Jamais auparavant une simple lettre n’avait pesé aussi lourd dans l’histoire de l’humanité. Le 2 août 1939, le père de la théorie de la relativité et prix Nobel de physique 1921, le scientifique le plus célèbre qui soit au monde, Albert Einstein, signe une lettre destinée au président américain Franklin Roosevelt. On y lit notamment ceci : « Au cours des quatre derniers mois, grâce aux travaux de Joliot en France et à ceux de Fermi et Szilard en Amérique, il est devenu possible d’envisager une réaction nucléaire en chaîne dans une grande quantité d’uranium. » Et, un peu plus loin : « Des bombes d’un genre nouveau et d’une extrême puissance pourraient être construites. » Einstein semble inquiet que cette Allemagne nazie qu’il abhorre, et qui l’a contraint à se réfugier aux Etats-Unis en 1933, soit sur le point de se doter d’une telle arme. Il précise : « J’ai appris que l’Allemagne vient d’arrêter toute vente d’uranium des mines de Tchécoslovaquie dont elle s’est emparée. »

Roosevelt lui répondra par une missive datée du 19 octobre, brève mais énergique et prouvant qu’il a parfaitement entendu le message : « J’ai trouvé cette donnée d’une telle importance que j’ai formé un comité […] pour examiner en profondeur les possibilités de votre suggestion concernant l’élément uranium. » On connaît la suite..

Aujourd’hui quand on exhume  une simple revue grand public « Sciences et avenir » de 2012 (super titre) ou une vidéo 2018 s’y rapportant sous l’éclairage de la crise covid, les médias nous bombardent de leur meilleur argument…complotiste ! Montagnier complotiste, Malone complotiste, Mc Cullough complotiste, nos yeux et nos oreilles complotistes, les effets indésirables nocebo… ! Le papa de covid est peut-être naturel mais les chercheurs restent très INQUIETANT et ceux qui ne font même plus semblant de se cacher derrière aussi et

ça me rappelle le procès de Nuremberg… Dans un Etat de droit on ne prive pas de liberté des gens qui refusent un traitement expérimental. C’est contraire au code de Nuremberg édicté en 1947 au procès des médecins nazis ayant réalisé des expérimentations atroces.

En 2021 demande de la création d’un fond d’indemnisation post-injection ICI. Le fond qui aurait du être créé ne l’a pas été puisque c’est l’AFP qui le dit  😀 et c’est ICI. C’est bien normal puisque les injections ne sont pas obligatoires et que vous faites ce choix de votre plein gré. L’état, l’UE, les laboratoires n’assument aucune responsabilité. En France 2 millions de soignants et 2.7 millions d’autres personnes sont « tenues » de présenter un passeport vaccinal valide pour travailler, les autres c’est par plaisir, par peur ou nécessité sanitaire ! Bon courage à ceux qui voudront « prouver » le lien entre leur « vaccination » et les effets indésirables  afin d’obtenir un dédommagement !

La nature humaine c’est ça ! L’expérience de Milgram en 2 minutes.

Je partage...