Guerre mondiale pour que l’Ukraine adhère à l’OTAN ?

Le nouveau monde devait renaître après une pandémie ou une guerre. On aura les deux. Est-ce parce que la pandémie n’évolue pas dans le bon sens ? Pompili veut nous rassurer en nous disant qu’il n’y aura pas de pénurie de carburant ni de gaz (comme les masques). On voudrait la croire… mais c’est la même équipe de bras cassés qui va « gérer » la guerre et qui a géré la « pandémie », alors on n’y croit plus !

Ci-dessous Mathilde Panot nous rafraîchit la mémoire de façon magistrale et résume la pandémie en moins de 10 minutes. Eric Zemmour appelle le président à se rendre en Ukraine.

Prev 1 of 1 Suivant
Prev 1 of 1 Suivant

Bill Gates déçu que la pandémie ne permette plus de vacciner toute la Terre.

 

Jeudi 24 février, après avoir déploré « le refus des Occidentaux » d’entendre les revendications russes concernant l’Otan, l’ancien ministre François Fillon déclare :

« En 2014, j’ai regretté les conditions de l’annexion de la Crimée et aujourd’hui je condamne l’usage de la force en Ukraine », écrit-il sur Twitter. « Mais depuis dix ans, je mets en garde contre le refus des Occidentaux de prendre en compte les revendications russes sur l’expansion de l’Otan. Cette attitude conduit aujourd’hui à une confrontation dangereuse qui aurait pu être évitée. »

Les médias lui taillent aussitôt des costards car il siège désormais au conseil d’administration du groupe pétrolier russe Zaroubejneft et a également été nommé en décembre 2021 au conseil d’administration du géant russe de la pétrochimie Sibur.

Les déclarations de Poutine, Asselineau (soutien canadien à des groupes néo-nazis ukrainiens depuis 2017) , Alexandre Juving-Brunet, Zemmour, Attali il y a 7 ans et la réponse de Macron en grand timonier de l’Europe !

La France est-elle prête pour la guerre comme pour la pandémie ?

CONFLIT – La guerre en Ukraine rend le sujet âprement d’actualité. La préparation de la France aux conflits dits de “haute intensité”, ou plus simplement aux affrontements plus durs et à plus grande échelle, a été l’objet d’un rapport parlementaire publié le 22 février. Spoiler: la France n’est pas prête.

Avec “le souci constant d’éviter de contribuer à une course aux armements délétère”, ses rapporteurs, le député LR Jean-Louis Thiériot et la députée LREM Patricia Mirallès, y analysent la possibilité que survienne un conflit de grande ampleur. “Bien que ténue, cette probabilité augmente”, soulignent-ils, après 57 auditions et 6 mois de travail.[…]

“Munitions: en une semaine, on est à poil”

Un effort qui pourrait se concentrer sur certains aspects précis. Selon le député LR, qui s’occupe aussi de la partie “Défense” du programme de Valérie Pécresse, la France fait face, par exemple, à un problème de stock de munitions.

La suite ICI.

Document du Canadian Military Journal. Le monde dans lequel nous vivons.

En France les sanctions contre la Russie pleuvent, Martine Aubry envoie un message ferme à Poutine !!!  😀

 

Je partage...